Première victoire de Save Tattooing in Japan

Première victoire pour Save Tattooing in Japan

C’est une bonne nouvelle ! En septembre dernier, la Cour Suprême du Japon (la plus haute instance judiciaire) a déclaré que « Le tatouage n’est pas considéré comme un traitement médical ni comme un acte lié aux soins de santé ». Pour Taiki Masuda, ses avocats et l’association « Save tattooing in Japan », c’est l’aboutissement de cinq années de lutte. En effet, en 2015, le tatoueur avait été condamné à une amende de 300 000 yens (2 373,90 euros) pour avoir tatoué sans « licence médicale ». Retour sur une affaire juridique aux nombreux rebondissements.

Texte : Alexandra Bay – Crédits : Save Tattooing in Japan, Taiki Masuda, Gakkin, Nissaco, Gotch, Martha Cooper, Issey Miyake, D.R.

A découvrir dans le nouveau Tatouage Magazine 138 en Kiosque !
Tu ne trouves pas ton mag ? Abonne-toi pour être sur(e) de le recevoir chez toi !!

Laisser un commentaire

Article ajouté au panier
0 items - 0,00